Protéger vos bois des insectes xylophages !

Les insectes affectent aussi la qualité et la performance de vos bois.

 

Quels sont les insectes qui détériorent vos boiseries ?

 

Le bois n'est pas une matière inerte. Matériau naturel, il réagit aux variations de température et d'hygrométrie. Composé de cellulose, il est convoité par de nombreux insectes dit « xylophages » qui y pondent leurs œufs. Les larves se nourrissent de la cellulose du bois et détériorent vos boiseries.

Les larves des insectes xylophages (du grec « qui mangent le bois ») adorent grignoter charpentes, poutres et planchers. Mais aussi les portes, escaliers, châssis, lambris, meubles et planchers. Ces insectes mangeurs de bois peuvent même, dans les cas les plus extrêmes, faire s'écrouler un bâtiment !

 

Une multitude de parasites du bois

 

Le problème : ce ne sont pas les insectes adultes. Mais leurs larves qui se développent plusieurs années dans le bois avant de devenir adultes. Il peut donc se passer du temps avant que l'on se rende compte du problème. Ces parasites du bois sont nombreux. Parmi les plus « célèbres », on citera les lyctus, les différents types de vrillettes, les capricornes des maisons, les charançons et, bien sûr, les termites.

 

Couper l'appétit aux insectes mangeurs de bois

 

Pour éviter l'intrusion de ces parasites xylophages dans le bois, les bois neufs sont préalablement traités. Ils sont souvent garantis 10 ans. Ainsi, le traitement des charpentes a longtemps été réalisé avec des insecticides à base de produits pétroliers. D'où les fortes odeurs persistantes qui dégoûtaient certes les insectes, mais incommodaient aussi les humains. 

Dans les années 2000, des produits sans odeur et en phase aqueuse ont été mis au point. Depuis, les formules plus respectueuses de l'environnement ont encore été améliorées pour une efficacité plus durable. Leur formule renforce les défenses naturelles du bois et le rend non comestible pour les insectes.

Résultat : sur un bois neuf, l'insecte ne peut déceler la présence de la cellulose et sur un bois ancien, qui n'avait pas été traité antérieurement, le produit rend le matériau non appétissant, et coupe donc l'appétit de la larve qui ne se nourrit plus et meurt.

 

Prévention et guérison du bois

 
Que faire avec les « vieilles » boiseries dont la protection n'est plus optimale ou qui sont rongées par ces insectes ? Des produits préventifs et curatifs existent. Parfois, un produit peut remplir les deux fonctions. C'est le cas du Sanyxil de chez OWATROL, qui est à la fois un fongicide, un insecticide, un anti-termites et un anti-bleuissement.

Pour un bois abîmé, il conviendra de le « bûcher » avant d'appliquer le produit, c'est-à-dire d'ôter toutes les parties endommagées jusqu'à trouver une couche saine. Puis de brosser et de bien dépoussiérer. L'application se fait par badigeonnage jusqu'à saturation. On peut aussi pulvériser le produit. Adieu, chers insectes...

Si votre bois est un bois autoclavé nous conseillons d’utiliser une préparation en amont de la protection qui est le SEASONITE . Ce stabilisateur incolore pour bois neufs permettra de protéger le bois pendant les premiers mois d’exposition aux intempéries, de réguler l’évaporation de l’humidité du bois et de réduire les risques de fendillement du bois.

 

Besoin d'un conseil technique, nos experts sont là pour vous :
Appelez gratuitement le 01 60 86 48 70
Envoyez un mail à backoffice@owatrol.com
Utilisez notre chat ou notre formulaire de contact.

 

Rejoignez notre communauté d’experts sur

Facebook : https://www.facebook.com/owatrolproducts/
Instagram : https://www.instagram.com/owatrolofficial/
youtube :  https://www.youtube.com/OwatrolOfficial